Gare, la Lesse déborde!

©D.R
©D.R

Le climat ne s’apaise pas dans la vallée de la Lesse. Plusieurs associations ont répété mardi tout le mal qu’elles pensent du permis d’environnement accordé par le ministre compétent Carlo Di Antonio (CDH) à une des sociétés qui exploite des kayaks sur la rivière wallonne.

Le permis autorise la société Pitance à mettre à l’eau de 1.369 kayaks par jour et jusqu’à 1.825, 20 jours par an. L’autre société, Meuse et Lesse, peut quant à elle en faire voguer jusqu’à 800. « Beaucoup trop », s’exclament ces associations de protection de l’environnement et du patrimoine, coalisées avec des riverains et les pêcheurs du coin. En 2011, le nombre maximum d’embarcations était fixé à 1.300 par les différents exploitants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct