Un petit air d’accordéon au home

Dans le réfectoire du home, quand la musique plaît,  les jambes n’ont plus d’âge.
Dans le réfectoire du home, quand la musique plaît, les jambes n’ont plus d’âge. - Dominique Duchesnes.

Dans le réfectoire du home Henri Destrebecq, à Leuze-en-Hainaut, le repas de midi est à peine terminé, ce mardi, que toutes les tables ont déjà retrouvé une nouvelle jeunesse. Pas de répit pourtant. Et encore moins de sieste. Sur le coup de 13 h 30, les pensionnaires, essentiellement féminines, arrivent par petites grappes. Certaines avec des foulées assurées, d’autres plus hésitantes et d’autres encore en fauteuil roulant. L’après-midi promet d’être chaude. Catherine Fabre est occupée à déballer ses flight cases. Formatrice au Forem et professeur de français à la prison de Leuze, elle revêt pour un peu moins de deux heures sa troisième casquette, celle du Bal des seniors, une sono dont la playlist est uniquement constituée de chansons dédiées aux aînés.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct