Les solutions de la droite dure au casse-tête migratoire européen

630 migrants ont débarqué à Valence ce 17 juin, suite à la décision de l’Espagne d’accueillir l’Aquarius.
630 migrants ont débarqué à Valence ce 17 juin, suite à la décision de l’Espagne d’accueillir l’Aquarius. - Reuters

Contourner la Convention de Genève  ? Voilà encore peu, pareille proposition aurait provoqué un tollé dans un monde politique européen préoccupé de l’accueil de centaines de milliers de demandeurs d’asile venus chercher protection sur le vieux continent. Mais lorsque Theo Francken en parle désormais, c’est pour dire tout haut ce que l’Europe fait un peu déjà. Depuis l’arrivée de la Ligue au pouvoir en Italie, la droite dure et l’extrême droite donnent le ton.

Pourtant les chiffres des arrivées par mer ont rarement été aussi bas qu’en ces cinq premiers mois de 2018 : 32.814 personnes. A titre de comparaison, elles étaient 206.593 entre janvier et mai 2016.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct