La prévention de la santé en prison soutenue par la Wallonie

«
Aujourd’hui, la santé n’a pas sa place dans la culture du milieu carcéral
», selon la députée Salvi.
« Aujourd’hui, la santé n’a pas sa place dans la culture du milieu carcéral », selon la députée Salvi. - Photonews.

Le mouvement de grève qui s’éternise dans les prisons belges a forcément un impact sur les conditions de vie des détenus, sur leur moral et leur santé. Hasard du calendrier : sur fond de crise, le gouvernement wallon MR-CDH profite de son ajustement budgétaire pour débloquer 900.000 euros en faveur de la promotion de la santé et de la prévention sanitaire en milieu carcéral, notamment en matière de santé mentale et d’assuétudes.

« L’initiative doit faire l’objet d’une concertation avec les associations déjà actives dans ces secte urs, explique Alda Greoli (CDH), ministre de la Santé. Mais l’idée est de financer un emploi ou deux emplois mi-temps, promotion de la santé d’une part et santé mentale de l’autre, dans chacune des quatorze prisons wallonnes afin de structurer la démarche. Le budget alloué à ce projet sera récurrent. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct