Un Rock Werchter endiablé

Edition numérique des abonnés

Une clameur immense s’élève de la foule. Il n’y a pourtant aucun concert sur la grande scène à côté. Celui qui est acclamé comme rarement en festival n’est pas musicien, mais c’est bien un artiste. Kevin De Bruyne vient de faire 2-0 pour la Belgique face au Brésil et le peuple de Werchter ne rate pas une miette du match retransmis sur grand écran. Une petite heure plus tard, sous le chapiteau Klub C, c’est à Alex Kapranos de Franz Ferdinand que revient « l’honneur de vous annoncer que les Diables Rouges se sont qualifiés pour la demi-finale de la Coupe du Monde » . Et d’enchaîner sur l’opportun « This Fire (is out of control) ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct