Villégiature

La «doce vida» portugaise n’attire pas que les pensionnés

En Algarve, un achat sur trois est l’œuvre d’investisseurs français. Cette somptueuse villa est située à Vale de Lobo, l’un des resorts les plus prisés du sud du Portugal.
En Algarve, un achat sur trois est l’œuvre d’investisseurs français. Cette somptueuse villa est située à Vale de Lobo, l’un des resorts les plus prisés du sud du Portugal. - D.R.

Si l’immobilier est un indice de l’économie générale d’un pays, alors le Portugal redresse la tête, c’est une évidence. Après des années de crise noire où les prix des biens ont connu une chute vertigineuse et le marché est resté à l’arrêt quasi total, la nation lusitanienne attire à nouveau les investisseurs.

Les indicateurs de vente le démontrent. « Nous constatons à nouveau une forte demande pour les biens de 250.000 euros mais aussi pour des biens nettement plus élevés, explique à ce sujet Alex Koch de Gooreynd, le responsable du Portugal auprès du courtier international Knight Frank, un pays qu’il connaît bien pour y avoir grandi. Beaucoup de régions du pays sont à nouveau prisées. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct