Télécoms: pourquoi l’arrivée d’un quatrième opérateur en Belgique pourrait avoir un effet positif

«
un quatrième acteur peut jouer un rôle positif dans le renforcement de la concurrence sur les prix.
»
« un quatrième acteur peut jouer un rôle positif dans le renforcement de la concurrence sur les prix. » - Jonathan Kalifat/ Lesoir

La volonté récemment affirmée du ministre des Télécoms, Alexander De Croo (Open VLD) d’ouvrir le marché des télécoms à un quatrième opérateur mobile avait suscité un certain émoi. Non seulement dans le cénacle politique – la croyance absolue du ministre libéral dans les vertus de la concurrence peut irriter, de même que son souci de se profiler comme « le » défenseur des consommateurs… –, mais aussi auprès des opérateurs existants, craignant une guerre des prix, donc une diminution de leurs marges – les cours de Bourse de Proximus, d’Orange et de Telenet s’étaient d’emblée inscrits en repli.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct