Bergman, le génie qui dansait avec ses démons

En 1982 sur le tournage «
Fanny et Alexandre
» avec son chef-opérateur Sven Nykvist.
En 1982 sur le tournage « Fanny et Alexandre » avec son chef-opérateur Sven Nykvist. - Reporters / Everett

C’est le plus grand cinéaste de tous les temps. Un génie, digne de Shakespeare et de Beethoven. L’homme qui a le plus durablement marqué son art. Et son époque. Pas étonnant que des réalisateurs aussi différents que Kubrick ( The Shining ), Tarkovski ( Le sacrifice ), David Lynch ( Mulholland drive ) ou Woody Allen l’aient cité pour modèle. Il est à ce jour le seul à avoir reçu la Palme des Palmes, au Festival de Cannes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct