Benalla, le castagneur dont Macron se serait bien passé

Alexandre Benalla (en arrière-plan à droite d’Emmanuel Macron), est l’adjoint au chef de cabinet du président.
Alexandre Benalla (en arrière-plan à droite d’Emmanuel Macron), est l’adjoint au chef de cabinet du président. - Reuters

Un homme affublé d’un casque à visière des forces de l’ordre tire par le cou une jeune fille – qui exprime un rictus de douleur – avant de s’en prendre violemment à un jeune homme, déjà à terre, entouré par des CRS. «  Je vais vous expliquer  », crie le jeune homme. En vain. L’homme au casque le traîne au sol, l’attrape par le cou, puis le frappe à plusieurs reprises. «  Vous l’avez tabassé !  », s’écrie un témoin présent. «  Regardez bien sa tête. Il l’a tabassé par terre  », poursuit un autre. L’homme au casque quitte les lieux fissa. La scène, filmée le 1er mai dernier en marge de la manifestation pour la fête du travail, se déroule à Paris, place de la Contrescarpe, dans le 5e arrondissement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct