cyclisme – 105e tour de france (du 7 au 29 juillet)

L’équipe Sky sans pitié dans ce Tour de France

Edition numérique des abonnés

Les Alpes laissent derrière elles beaucoup d’interrogations par rapport à la suite du Tour et ce n’était pas prévu, compte tenu du tracé et des théories couchées sur le papier glacé. Paradoxalement, derrière ces questions, la domination sans partage de l’équipe Sky, fidèle à ses habitudes et au talent de ses rouages, était en revanche prévisible.

Une équipe financièrement et sportivement au-dessus du lot. Certains s’amusent même à réclamer le « fair-play financier », comme en football, pour démonter la surpuissance du groupe britannique qui se permet d’engager en qualité d’équipiers des leaders potentiels. Le Real ou Barcelone, version vélo, c’est le Team Sky. Dans un autre registre, avec nettement moins d’argent, Quick Step a aussi plus que son mot à dire sur l’ensemble d’une saison cycliste. 50 victoires depuis janvier, cela parle bien davantage encore, car le talent s’y exprime sur 10 mois de course et sur l’éclectisme d’une quinzaine de coureurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct