Les routes de l’art (9/12): Susumu Shingu aère et rafraîchit le Mudam

Dans «
No Man’s Land
», une quinzaine d’artistes proposent des œuvres qui questionnent «
le réflexe de sanctuarisation des espaces naturels
» face à l’influence de l’homme sur ceux-ci. Brandon Ballengée présente ainsi «
Prelude to the Collapse of the North Atlantic
» installation sculpturale rassemblant 115 espèces marines menacées mises en bocaux.
Dans « No Man’s Land », une quinzaine d’artistes proposent des œuvres qui questionnent « le réflexe de sanctuarisation des espaces naturels » face à l’influence de l’homme sur ceux-ci. Brandon Ballengée présente ainsi « Prelude to the Collapse of the North Atlantic » installation sculpturale rassemblant 115 espèces marines menacées mises en bocaux. - D.R.

Depuis Luxembourg

Qu’on parte ou qu’on revienne de vacances, on finit toujours par passer par le Grand-Duché de Luxembourg. Mais généralement, on ne fait qu’y passer. Il y a pourtant quelques raisons de s’y arrêter et pas seulement pour faire le plein d’essence ou aller jeter un œil sur le compte bancaire de mémé.

L’une de ces raisons n’est autre que le Mudam, le Musée d’art moderne et contemporain installé sur une longue route allant du centre-ville à l’aéroport. Le grand bâtiment moderne conçu par Ieoh Ming Pei (l’homme de la pyramide du Louvre) et ouvert au public en 2006 abrite une collection comportant de nombreuses pièces impressionnantes acquises sous les directions successives de Marie-Claude Beaud et Enrico Lunghi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct