Vider ou tolérer? L’impossible équation du parc Maximilien

Selon la Plateforme citoyenne en soutien aux réfugiés, le nombre de migrants gravitant autour du parc Maximilien est resté stable par rapport à l’an dernier.
Selon la Plateforme citoyenne en soutien aux réfugiés, le nombre de migrants gravitant autour du parc Maximilien est resté stable par rapport à l’an dernier. - Pierre-Yves Thienpont.

P amperen ». Soit, « dorloter », en français. Dans une attaque orchestrée en duplex depuis Durbuy pour l’émission politique flamande Terzake, le secrétaire d’Etat à la Migration Theo Francken s’est servi jeudi soir de ce mot pour attaquer le travail des ONG actives auprès des migrants du parc Maximilien. Mais aussi pour s’en prendre directement au bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS), accusant ce dernier de laisser-faire sur son territoire. «  Il y a maintenant plus d’un an que la police locale n’y a plus mené d’action, à l’exception d’une la semaine passée 

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct