«Le Congo est à nous»: des incidents racistes au Pukkelpop (vidéo)

©Le Soir
©Le Soir

Les organisateurs du Pukkelpop dénoncent fermement les incidents à caractère raciste survenus samedi sur la plaine du festival, lors du concert du rappeur américain Kendrick Lamar. Dans un message posté lundi sur Facebook, ils affirment «enquêter sur l’incident» et étudier «les suites juridiques possibles». Entre-temps, le centre interfédéral pour l’égalité des chances, Unia, a confirmé avoir reçu une plainte.

Deux jeunes femmes de couleur noire ont raconté sur les réseaux sociaux, dont Twitter, avoir été poussées et frappées à coups de pied. Une boisson aurait également été jetée dans leur direction et des individus leur auraient tiré les cheveux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct