En déclin, le marché de la photo change d’objectifs

© PhotoNews
© PhotoNews

Nikon n’a pas attendu la Photokina, grand-messe organisée à Cologne fin septembre, pour créer l’événement sur le marché de la photographie. Le géant nippon, deuxième acteur mondial derrière Canon, dévoile en effet ce jeudi matin deux appareils qui marquent, pour lui et pour le secteur, un tournant technologique. Mais la vraie révolution sur le marché de la photo est à chercher ailleurs : le secteur subit un net déclin et une mutation profonde depuis dix ans. Les chiffres de GfK pour le marché belge, reflétant assez bien la situation dans l’ensemble de l’Europe et même du monde occidental, sont éloquents à cet égard.

Selon la société d’études de marché, le nombre d’appareils photo vendus en Belgique entre 2008 et 2017 a été divisé par quatre, passant de 734.153 unités à seulement 178.585. En valeur, le marché a fondu de plus de moitié. Ses ventes totales représentaient plus de 192 millions d’euros en 2008. Elles ne pesaient plus que 81 millions l’an dernier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct