Agression raciste à Aarschot: un suspect sous les verrous

Edition numérique des abonnés

La violente agression, vraisemblablement à caractère raciste, qui s’est produite dimanche après-midi à la gare d’Aarschot ne restera pas sans suite. Le parquet de Louvain a annoncé mardi qu’il avait ouvert une enquête après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant quatre personnes occupées à se bagarrer au beau milieu des voies de chemin de fer alors qu’un train était en approche. Et que l’un des protagonistes, un suspect de 35 ans originaire d’Aarschot, venait d’être placé sous mandat d’arrêt.

La vidéo a été postée par la sœur de la victime sur Facebook. Elle ne permet pas de cerner les circonstances dans lesquelles la bagarre a éclaté mais ne laisse par contre aucun doute sur la responsabilité des trois agresseurs : un homme (le suspect placé sous mandat) et deux femmes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct