Jan Fabre dans la tourmente #MeToo

© D.R.
© D.R.

L’information fait la Une de la plupart des quotidiens flamands ce jeudi matin : une vingtaine d’ex-collaborateurs du chorégraphe et metteur en scène Jan Fabre signent dans la revue Rekto: Verso une carte blanche dénonçant les comportements inappropriés de l’artiste à leur égard.

Affirmant s’exprimer dans l’intérêt du public et afin d’informer les futures générations d’artistes amenés à travailler avec lui, ceux-ci dénoncent une série de faits survenus dans le cadre de leur collaboration comme danseurs ou employés de l’association Troubleyn.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct