Syrie: plus de 38.500 déplacés en septembre en raison des hostilités à Idleb

©AFP
©AFP

Les violences dans le nord-ouest de la Syrie ont déplacé plus de 38.500 personnes en septembre sur fond d’escalade des «hostilités» dans la province d’Idleb, visée par les bombardements du régime et de son allié russe, a annoncé jeudi l’ONU.

«Entre le 1 et 12 septembre, les informations disponibles indiquent que la forte augmentation des hostilités et les craintes d’une nouvelle escalade ont conduit au déplacement de plus de 38.500 personnes», a indiqué le bureau des Affaires humanitaires de l’ONU (Ocha).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct