Après quatre ans, la suédoise en phase d’atterrissage

Charles Michel n’est pas candidat aux élections communales du 14 octobre. Il entend bien poursuivre son travail de premier ministre jusqu’au dernier jour de la législature.
Charles Michel n’est pas candidat aux élections communales du 14 octobre. Il entend bien poursuivre son travail de premier ministre jusqu’au dernier jour de la législature. - Photo News.

Jugée par d’aucuns kamikaze à ses débuts, la suédoise a tenu le coup. Installée en octobre 2014, la voilà, quatre ans plus tard, bien aux affaires, et pas forcément démodée après son premier tour de piste : d’une part, parce qu’elle s’inscrit bien dans la tendance lourde européenne à la droitisation des électorats, partant des exécutifs ; aussi parce que plusieurs en son sein (Olivier Chastel a été clair pour ce qui concerne le MR) déclarent publiquement qu’ils repartiraient dans une suédoise « bis ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct