Didier Reynders: «Non, le contribuable n’a pas payé pour les banques» (vidéo)

Edition numérique des abonnés

Lehman Brothers et la crise financière, c’était il y a 10 ans. A l’époque, Didier Reydners, aujourd’hui ministre des Affaires étrangères, était ministre des Finances, au cœur du chaos. Il était ce vendredi matin l’invité de Matin Première pour revenir sur la gestion de la crise financière par la Belgique.

«  On se rend compte que la situation était difficile à gérer (…) On a vu que les banques partaient vers une virtuelle faillite. J’ai pris contact avec un certain nombre d’acteurs comme Lagarde, Juncker, ou Trichet, pour voir s’il fallait prendre des mesures de correction ou si on était à un niveau plus grave  », raconte le ministre, qui revient sur sa gestion de la crise alors qu’elle débutait, pays après pays.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct