Douze mois en compagnie de Bruegel l’ancien

Pieter Bruegel l’ancien, «
Le port de Naples
» vers 1563. Rome, Galleria Doria Pamphili. Au cours de la préparation de l’exposition viennoise, Manfred Sellink a redécouvert ce tableau qu’il avait vu en mauvais état à Rome et dont l’attribution restait problématique. Après l’avoir revu, entièrement restauré, au Musée des Flandres à Cassel, il n’a plus eu d’hésitation et l’a clairement attribué à Bruegel. Exceptionnellement prêté par la Galleria Doria Pamphili à Rome, on pourra le découvrir à Vienne.
Pieter Bruegel l’ancien, « Le port de Naples » vers 1563. Rome, Galleria Doria Pamphili. Au cours de la préparation de l’exposition viennoise, Manfred Sellink a redécouvert ce tableau qu’il avait vu en mauvais état à Rome et dont l’attribution restait problématique. Après l’avoir revu, entièrement restauré, au Musée des Flandres à Cassel, il n’a plus eu d’hésitation et l’a clairement attribué à Bruegel. Exceptionnellement prêté par la Galleria Doria Pamphili à Rome, on pourra le découvrir à Vienne. - Galleria Doria Pamphili

On ne sait pas grand-chose de la vie de Bruegel l’ancien mais ses tableaux font courir les foules dans le monde entier. Principal problème les concernant : leur rareté. Et leur fragilité en raison du temps qui passe. Deux éléments qui expliquent que les rares possesseurs d’un de ces tableaux (il n’en existe qu’une petite quarantaine) y tiennent comme à la prunelle de leurs yeux et refusent le plus souvent de les prêter.

Rétrospective viennoise

C’est donc un événement exceptionnel qu’on pourra vivre au Kunst Historisches Museum de Vienne où la rétrospective Bruegel rassemblera pas moins de 90 œuvres dont trente peintures sur panneau, soit les 3/4 de sa production. Le genre de manifestation qui ne se reproduira plus jamais à l’avenir. Il faudra donc faire le voyage à Vienne entre le 2 octobre et le 13 janvier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct