Charles Michel en «délégué» de l’idéal européen

Charles Michel. © AFP
Charles Michel. © AFP

Après un dîner consacré à la crise des réfugiés qui avait duré cinq heures trente (on a bien lu) plutôt que les deux prévues au départ par Donald Tusk, c’est une poignée de dirigeants européens qui est restée au-delà de trois heures du matin, la nuit dernière, pour tenter d’achever la négociation délicate sur le « nouveau règlement » pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Parmi eux : Charles Michel, le premier ministre belge, en délégué officieux de l’esprit de l’intégration européenne (lire ci-dessous).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct