Leur handicap, un atout sur scène

Philippe devant, déjà dans la peau d’un rappeur gangsta. Kostia au centre. © René Breny.
Philippe devant, déjà dans la peau d’un rappeur gangsta. Kostia au centre. © René Breny.

Les bâtiments de l’ancienne caserne située sur les hauteurs de Vielsalm sont vides ce week-end. La structure d’aide aux personnes porteuses d’un handicap mental a fermé ses portes. Seuls restent les quatre membres des Choolers Division. Kostia, Philippe, Antoine et Jean-Camille squattent le studio musical pour des répétitions intensives. « Vous êtes ici dans les locaux de la S Grand atelier », présente Anne-Françoise Rouche, la directrice. L’association artistique intégrée à l’institution a pour but de valoriser l’art des personnes porteuses d’un handicap. Expositions d’art, ateliers créatifs, résidences d’artistes et musique… Personne ne s’ennuie à la « S » et certains viennent de loin pour bénéficier des contacts et de l’expérience du lieu.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct