Liège parée à virer végétal

Le vieux chalutier a été installé à deux pas de la tour des finances. Il sera bientôt végétalisé. © Michel Tonneau
Le vieux chalutier a été installé à deux pas de la tour des finances. Il sera bientôt végétalisé. © Michel Tonneau - Michel Tonneau

Face à l’impérieuse et blinquante tour des finances, l’ancien chalutier normand fait figure d’épave. Posé sur la pelouse des quais de Meuse, la proue dirigée vers le saillant de verre, il mime un assaut contre l’argent tout puissant, digne de Don Quichotte. Dégoulinant de légumes et de fleurs, le voici bientôt arche végétale, antre nourricier d’une cité qui, après le déluge de l’alimentation industrielle, aurait perdu tout lien à la terre. Dépouillé de ses cuivres et autre attirail marin, délavé et troué en sa coque mais gardant sa dégaine de roi des flots, il trace un nouveau sillon comme on déchire un prospectus de grossiste en pesticides.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct