La Nasa envisage d’anticiper une mission habitée vers l’espace lointain

Edition numérique des abonnés

L’agence spatiale américaine a annoncé vendredi qu’elle étudiait la possibilité d’avancer la date de la première mission habitée de sa capsule Orion vers l’espace lointain, pour un voyage autour de la Lune.

Orion volera « plus loin qu’aucun engin spatial jamais construit pour (transporter) des humains », promet la Nasa, qui espère à terme envoyer cette capsule habitée vers Mars, peut-être dès les années 2030. Le premier vol d’Orion, baptisé Exploration Mission-1 (EM-1), est pour l’instant prévu pour 2018 et sans équipage. La capsule ne devrait pas transporter d’astronautes jusqu’à son deuxième vol (EM-2), une mission de huit jours prévue à partir de 2021.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct