Charleroi ou l’éloge de la stabilité

©Belga
©Belga

La qualification de Charleroi pour le top-6 n’en a pas l’air, mais elle s’apparente à un véritable tour de force. Car rien ne laissait présager une telle place. Si ce n’est la régularité des dernières campagnes. La concurrence paraissait tellement plus armée, avec les forteresses gantoise, genkoise, ostendaise et liégeoise largement renforcées. Quand Ostende avait misé sur Proto, Charleroi avait laissé partir son meilleur buteur (Perbet) et son dynamiteur de flancs (Ndongala). Mais ce Sporting-là sait se remettre de toutes les épreuves et repartir inlassablement vers l’avant.

Si Charleroi a réussi à faire taire les sceptiques (dont nous faisions partie en juillet), il le doit à un homme : Felice Mazzù.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct