LuxLeaks: reconnu lanceur d’alerte, condamné quand même

© AFP
© AFP

Procès LuxLeaks, clap seconde. En première instance, Antoine Deltour et Raphaël Halet, les lanceurs d’alerte à l’origine du scandale, ont été condamnés à respectivement 12 et 9 mois de prison avec sursis. Le tout assorti d’une petite amende. Un jugement que les deux hommes ont contesté en appel. Et le verdict de ce second procès est tombé ce mercredi, au Grand-Duché. Les peines sont allégées, mais les deux hommes restent jugés coupables de vol. Antoine Deltour écope de six mois avec sursis, et de la même amende (1.500 euros). Pour Raphaël Halet, il ne reste que l’amende de 1.000 euros. Ces peines correspondent à la requête du ministère public luxembourgeois, alors que les lanceurs d’alerte réclamaient l’acquittement pur et simple.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct