Biennale de gravure Maîtrise technique et originalité célébrées

Edition numérique des abonnés

C’est un retour aux sources pour la 11e édition de la Biennale de la Gravure à Liège. Après un nomadisme de plusieurs années, elle reprend possession du lieu où elle vit le jour en 1969, le musée des Beaux-Arts situé dans le Parc de la Boverie, entre la Meuse et sa dérivation. Le site a inspiré le thème proposé aux participants – Dérive(s) , qui a suscité près de 550 candidatures venues des quatre coins du monde. 37 dossiers ont été retenus par le jury chargé de la sélection, comme l’explique Régine Rémon, conservatrice du musée des beaux-arts et commissaire du projet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct