«Un Cannabis social club est une bonne idée en soi»

Les «
social clubs
» ne sont pas des coffee-shops. Les consommateurs viennent y chercher la production de leur plant mais vont le fumer ailleurs.© Reporters
Les « social clubs » ne sont pas des coffee-shops. Les consommateurs viennent y chercher la production de leur plant mais vont le fumer ailleurs.© Reporters - Reporters.

Sur le terrain, les associations qui s’occupent d’assuétudes sont plutôt favorables aux Cannabis Social Clubs (CSC). «  C’est une bonne idée pour différentes raisons, explique Antoine Boucher, porte-parole de l’ASBL d’Infor-Drogues en réaction à nos informations sur l’expérience pilote de Mons (Le Soir du 6 avril). D’abord parce que le fait de cultiver ensemble permet aux gens de socialiser au lieu de rester chacun de leur côté. C’est ce qu’on a fait avec la loi Vandervelde pour l’alcool. Le but n’était pas de l’abolir ou de l’interdire, mais de favoriser la consommation sociale. Un des problèmes du cannabis, c’est justement qu’on renvoie systématiquement à des consommations solitaires et privées puisque l’espace public lui est interdit  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • A l'ouverture du nouveau Cannabis Club de Mons, Monsieur Bouchez vous offrira un petit arrosoir bleu et du Roundup pour vos premiers pas de jardinier...en herbe! Lol

A la une
Tous

En direct

Le direct