Le crowdfunding au chevet de nos musées

25.000 euros ont rapidement été trouvés par l’Institut royal des sciences naturelles pour le platéosaure Ben. © D.R.
25.000 euros ont rapidement été trouvés par l’Institut royal des sciences naturelles pour le platéosaure Ben. © D.R. - dr

Restaurer un Gauguin ? Reconstituer un fossile authentique de dinosaure ? Doter une exposition de tablettes interactives ? Voilà quelques exemples de financements participatifs, ou crowdfunding, testés depuis peu par des musées fédéraux. Avec un certain succès, semble-t-il.

25.000 euros ont rapidement été trouvés par l’Institut royal des sciences naturelles pour le platéosaure Ben, fossile exceptionnel, qui vient du musée suisse de Frick. Quatre cents donateurs ont participé. «  Nous avons un financement public qui couvre uniquement les besoins de base, commente Camille Pisani, directrice du musée. Du coup, les projets originaux doivent chercher leurs propres financements. Le crowdfunding, qui fonctionne à partir de petits dons, s’ajoute à la palette des possibilités. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct