Interdire l’abattage rituel: une atteinte aux libertés religieuses juives et musulmanes

Edition numérique des abonnés

Après l’interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement dès 2019 portée par le ministre flamingant du Bien-être animal, M. Ben Weyts, c’est au tour de la Wallonie (et de Bruxelles ?) de vouloir s’engager dans cette voie. Ce qui s’apprête à être voté dans les assemblées est une atteinte grave à un principe essentiel des modes de vie des communautés juives et musulmanes qui ne pourraient plus consommer de viande dans le strict respect de leurs rites ancestraux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct