Emmanuel Macron bannit les médias pro-Kremlin qui couvrent sa campagne

© AFP
© AFP

L’état-major de la campagne d’Emmanuel Macron a décidé de refuser les demandes d’accréditation de deux médias pro-Kremlin : Russia Today et Sputnik. Jointe par l’AFP, un porte-parole du candidat d’« En Marche ! » a confirmé ce fait jugeant qu’«  ils font partie d’un dispositif destiné à nous atteindre  ». Par ces termes, l’équipe Macron désigne tout d’abord la préférence politique que Moscou affiche vis-à-vis de Marine Le Pen mais également les soupçons d’ingérence dans les élections présidentielles française et américaine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct