La Mafia utilise Malte comme blanchisseuse

REPORTERS/Alex Kouprianoff
REPORTERS/Alex Kouprianoff

Un coup de chance. Un coup du sort qui pourrait permettre de retrouver la trace du trésor de la Camorra, c’est-à-dire l’argent accumulé par le clan des Casalesi au cours de plusieurs années d’activités criminelles. Nous sommes en 2005. Nicola Schiavone, le fils du célèbre boss Sandokan, laisse tomber son portefeuille dans la rue. Des membres du ROS, une division des carabiniers italiens, le ramassent et trouvent, dissimulée entre des billets et un reçu, une carte de visite au nom de Bruno Tucci.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct