La FGTB n’invitera pas le PTB

Le départ de Marc Goblet se fera «
en famille
». © Vincent Rocher.
Le départ de Marc Goblet se fera « en famille ». © Vincent Rocher.

Les mouvements tectoniques au sein de la gauche francophone atteignent aussi les syndicats. Illustration, avec la liste des invités au congrès statutaire de ce vendredi, où la FGTB prendra congé de son secrétaire général, Marc Goblet, et nommera officiellement son successeur, Robert Vertenueil.

Nos confrères du Standaard révélaient ce mardi que des militants du syndicat socialiste avaient souhaité qu’aucun politique ne soit invité à ce congrès, alors qu’il est de tradition que les membres de l’action commune soient conviés à la fête. Hormis la FGTB, l’action commune est composée du Parti socialiste et de Solidaris (mutualités socialistes).

Le mouvement d’opposition à ces invitations trouve ses racines dans l’évolution de la gauche côté francophone. Beaucoup, à la FGTB, sont séduits par les thèses du PTB ou jugent en tout cas qu’il n’y a pas de raison de privilégier celles du PS sur les autres.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct