IVG et trisomie 21: des chiffres qui doivent nous interpeller

d-20170405-3DZCPP 2017-04-05 11:09:27

Le 30 mai 2017, un article de La Libre consacré au dépistage de la trisomie 21 se terminait par ces mots : «  En Belgique, 95,5 % des cas de diagnostic positif de trisomie 21 pendant la période prénatale conduisent à une interruption de grossesse  ». (NDLR: un dossier sur le sujet est également paru dans Le Soir du 30 mai). Je le confesse, ce constat a été un choc.

Je ne voudrais pas, aujourd’hui, remettre en débat la question de la dépénalisation de l’avortement. Je ne voudrais pas non plus considérer à partir de ce chiffre les femmes, les couples ou les familles qui, dans la douleur de conditions toujours particulières, pas toujours bien éclairés, font le choix de l’avortement. Je préfère simplement interroger ce dont ce chiffre témoigne, et ce qu’il dit de notre société.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct