Bodson et Labille: «La Wallonie n’est pas prête pour gérer ses nouvelles compétences»

Thierry Bodson et Jean-Pascal Labille parlent d’une même voix, inquiète. © Dominique Duchesnes.
Thierry Bodson et Jean-Pascal Labille parlent d’une même voix, inquiète. © Dominique Duchesnes. - Dominique Duchesnes.

A ce stade, le discours des deux hommes reste mesuré, façon « constructifs mais vigilants », comme ils disent. Mais ce n’est pas tous les jours que deux pointures comme Thierry Bodson et Jean-Pascal Labille unissent leurs discours pour regretter la tournure que prennent des dossiers importants en Wallonie.

Les secrétaires généraux de la FGTB wallonne et de la mutualité socialiste Solidaris montent au créneau à propos des obstacles qui se dressent sur la route de l’Aviq, la nouvelle agence chargées des matières sociales et de santé, mais aussi sur celle de l’assurance autonomie que devrait payer chaque citoyen de plus de 26 ans pour financer les services d’aide et d’hébergement pour les personnes en perte d’indépendance.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct