Le greffe du Palais

de justice pas rouvert

<span name=cutline_content dam:org_class=paragraph displayname=cutline_content dam:orgTag=cci:cutline_content><p dam:orgTag=cci:p>Luc Hennart, le président du tribunal de première instance. </p></span><p dam:orgTag=cci:p><span name=cutline_credit_c dam:org_class=character displayname=LEGENDE_CREDIT dam:orgTag=cci:cutline_credit_c>elio germani</span></p>

Luc Hennart, le président du tribunal de première instance.

elio germani

Le 9 octobre dernier, le président du tribunal de première instance (TPI) du palais de justice de Bruxelles Luc Hennart fermait le greffe de dépôt des pièces à conviction à cause de son insalubrité. Entre autres délabrements, un champignon se propage dans les caves du palais et détériore les objets entreposés.

«Le greffe est toujours fermé», déclare Luc Hennart. Dans un communiqué le 9 novembre dernier, le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) assurait avoir trouvé une solution en installant un nouveau greffe pour le dépôt des pièces à conviction au bâtiment Pacheco.

«Nous avons un accord de principe mais soumis à des conditions. C’est-à-dire qu’il faudra fournir les moyens pour que ce service fonctionne parfaitement. L’idée de ce nouveau greffe est d’accepter les nouvelles pièces mais pas de transférer celles stockées au palais. Il ne faut donc pas perdre de vue les problèmes ici», commente-t-il.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct