Le CDH veut réinventer Bruxelles avec les citoyens

<span name=cutline_content dam:org_class=paragraph displayname=cutline_content dam:orgTag=cci:cutline_content><p dam:orgTag=cci:p>De gauche à droite<span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=134 dam:orgTag=ccix:command></span>: Francis Delpérée, député fédéral, Joëlle Milquet, députée régionale, Céline Fremault, ministre bruxelloise de l’Environnement et de l’Aide aux personnes, Benoît Cerexhe, chef </p><span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=252 dam:orgTag=ccix:command></span><p dam:orgTag=cci:p>de groupe </p><span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=252 dam:orgTag=ccix:command></span><p dam:orgTag=cci:p>au Parlement </p><span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=252 dam:orgTag=ccix:command></span><p dam:orgTag=cci:p>régional et Hamza Fassi-Fihri, député bruxellois.</p><span xmlns:ccix=http://www.ccieurope.com/xmlns/ccimlextensions value=252 dam:orgTag=ccix:command></span><p dam:orgTag=cci:p> </p></span><p dam:orgTag=cci:p><span name=cutline_credit_c dam:org_class=character displayname=LEGENDE_CREDIT dam:orgTag=cci:cutline_credit_c>bruno dalimonte. </span></p>

De gauche à droite: Francis Delpérée, député fédéral, Joëlle Milquet, députée régionale, Céline Fremault, ministre bruxelloise de l’Environnement et de l’Aide aux personnes, Benoît Cerexhe, chef

de groupe

au Parlement

régional et Hamza Fassi-Fihri, député bruxellois.

bruno dalimonte.

- LESOIR

Après les sorties « big-bang » du SP.A puis d’Ecolo, proposant de faire fi tantôt des communes, tantôt des assemblées communautaires bruxelloises, c’est au tour du CDH de se jeter dans la mêlée et de lever le voile sur son plan pour arrondir les angles institutionnels de la Région et réformer la gouvernance de la capitale. En proposant une ligne dont les mots d’ordre sont « efficacité », « participation », « convergence » et « rationalisation », les humanistes, qui affirment ne pas avoir attendu la sortie de la coprésidente d’Ecolo Zakia Khattabi pour se mettre à table, entendent incarner un certain réalisme. Le tout en réaffirmant le lien existant entre Wallons et Bruxellois, ainsi qu’une certaine idée du rapport de force qui se joue entre francophones et néerlandophones au niveau de Bruxelles, selon le parti.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct