Fil info

Sur les traces de Pierre Minuit, le Wallon qui acheta Manhattan

Tout et son contraire ont été écrits au sujet de Pierre Minuit. À commencer sur ses origines. Pour certains, il aurait des racines brabançonnes. Pour d’autres, il serait hainuyer, peut-être même tournaisien. Les Français assurent qu’ils ont trouvé sa trace à Valenciennes ; les Allemands, à Wesel ou à Clèves. Les Hollandais revendiquent sa nationalité batave. Et les Suédois, son appartenance à l’histoire scandinave. Il y a un peu de vrai partout. En réalité, il serait né à Wesel, vers 1585, de parents protestants, aux racines tournaisiennes et ayant fui les rafles de l’Inquisition en passant par Anvers. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il a appartenu à l’Église wallonne et qu’il pratiquait le patois wallon. C’est d’ailleurs cet avantage qui poussa la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales à faire appel à lui pour organiser sa toute jeune colonie de Nieuw Amsterdam. Car les premiers colons y envoyés en 1624 étaient, en grande partie, d’origine wallonne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct