Fil info

Couillet: la piscine Solvay boit la tasse

Depuis son rachat à l’ULB par l’ASBL CIECD (Centre islamique européen pour la culture et le dialogue), aucun entretien n’a été réalisé. Le bâtiment se délabre complètement et est envahi par les squatteurs. Pourtant, c’est une obligation légale pour l’ASBL de maintenir ce bâtiment dans un état correct. Les autorités sont dès lors obligées de s’en mêler… et de sommer le propriétaire de se conformer à l’exigence d’entretien.

« Mais le pouvoir public a peu de moyens pour obliger les propriétaires privés à entretenir leur bien, même dans le cas où le bâtiment est classé au patrimoine wallon comme celui-ci, explique Mohamed Fekrioui, échevin du Patrimoine remarquable de la Ville de Charleroi. J’ai déjà adressé plusieurs courriers au propriétaire pour qu’il m’informe de ses intentions mais ceux-ci sont restés sans réponse. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct