Fil info

La Région bruxelloise veut faire une place aux entreprises artisanales et semi-industrielles

Comment faire coexister activité (semi-)industrielle et bien-être en ville ? La question vaut son pesant de colloques depuis des décennies. En Région bruxelloise, en proie à la désindustrialisation, un taux de chômage de plus de 17 % et un boom démographique, la thématique est devenue existentielle. Tout le monde veut une ville plus prospère et des emplois locaux mais personne ne veut des nuisances d’une activité productive dans son quartier. Pourtant, il apparaît de plus en plus qu’une « smart city » est aussi une « making city », capable de préserver et intégrer une activité manufacturière.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct