Fil info

Cauchemar de ballon rond

C’est l’histoire de centaines de jeunes Africains de l’Ouest, convaincus qu’ils peuvent mener une carrière de joueur de football en Europe occidentale, se sont envolés avec tous les espoirs (et l’argent) de leur famille et finissent, sans titre de séjour, par taper le ballon dans le quartier de La Roue à Anderlecht. Selon Jean-Yves Tistaert, spécialiste belge de la traite des êtres humains et consultant pour la Fondation Samilia, ils seraient 200 à 300 à Bruxelles, à attendre en permanence une carrière qui ne viendra pas. Ils sont francophones, ont rêvé de Paris et, découragés par l’accueil reçu à la Porte St Denis ou la Porte de St Ouen, ont reporté leurs rêves sur Anderlecht.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct