Fil info

Électricité: l’essor du renouvelable rend le «tarif nuit» caduc

P our une raison que j’ignore, il n’y a plus aucun intérêt à demander l’installation d’un compteur bihoraire aujourd’hui », nous écrit un lecteur. En complément de son e-mail, il livre différentes simulations tarifaires illustrant son propos. Assez d’éléments pour attiser notre curiosité.

1 Vous avez dit bihoraire ? Il existe deux types de compteurs électriques, qui ont une influence directe sur la facturation. D’une part : le compteur traditionnel – dit monohoraire – qui ne distingue pas les heures du jour et de la nuit. Vous payez donc votre kilowattheure (kWh) à un tarif unique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct