Fil info

St-Laurent, à Liège, va devoir fermer des filières

La situation est ubuesque. De la menuiserie à l’électromécanique en passant par la transformation du métal, l’Institut Saint-Laurent à Liège propose un vaste panel de formations donnant accès à des métiers en pénurie. Un passeport garanti vers l’emploi en ces temps économiques incertains. Et pourtant : au lieu d’être prises d’assaut, ces formations sont boudées par les Liégeois. A tel point que dès septembre 2015, la filière de technique de transition en électromécanique sera supprimée du programme de l’Institut Saint-Laurent. Le sous-directeur, Yvan Troka, tire la sonnette d’alarme : «  La situation est très préoccupante : nous allons devoir supprimer la filière électromécanique, et la filière usinage est menacée également. Pourtant, les entreprises sont très demandeuses des profils d’ouvriers qualifiés. Il y a 20 ans, nous avions 1.800 élèves inscrits à l’école. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 623.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct