24 Heures du Mans: Porsche encore, sans trop la ramener

Les Néo-Zélandais Brendon Hartley et Earl Bamber, ainsi que l’Allemand Timo Bernhard, ivres de joie sur le podium des 24 Heures...
Les Néo-Zélandais Brendon Hartley et Earl Bamber, ainsi que l’Allemand Timo Bernhard, ivres de joie sur le podium des 24 Heures... - Damien Meyer/afp.

Il est 13h53, dimanche, lorsque la Porsche 919 Hybrid nº2 partagée par l’Allemand Timo Bernhard et les Néo-Zélandais Brendon Hartley et Earl Bamber double… l’Oreca-Gibson LMP2 nº37 du Jackie Chan Racing pilotée par le Chinois Ho Pin Tung, la nouvelle vedette française Thomas Laurent (19 ans), et le Britannique Oliver Jarvis. Le Mans vient enfin de choisir son vainqueur. A un peu plus d’une heure de l’arrivée. Beaucoup plus tôt qu’en 2016 !

Dans le stand Porsche, Brendon Hartley ose quelques clappements de main vite réprimés, Earl Bamber laisse tomber les épaules dans un profond soupir de soulagement, tandis que le staff du constructeur allemand, tenant du titre, reste les yeux rivés sur les écrans de contrôle, sans trop laisser éclater sa joie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct