«Les limites du pouvoir d’intervention des militaires ne sont pas claires»

«Les limites du pouvoir d’intervention des militaires ne sont pas claires»

Le parquet de Bruxelles l’a confirmé ce mercredi après-midi, il a ouvert une enquête pour faire toute la lumière sur le tir par arme à feu effectué par les militaires contre l’homme qui s’apprêtait à commettre un attentat dans la gare Centrale mardi soir. « Il s’agit d’une procédure standard », précise le parquet. Et, selon les premiers éléments de l’enquête, « l’usage que les militaires ont fait de leur arme à feu s’inscrirait dans un cadre tout à fait réglementaire. » Ils auraient donc agi en état de légitime défense et ne devraient pas être inquiétés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct