Coldplay au stade Roi Baudouin: formidable, pas fort minable

© Mathieu Golinvaux/ Le Soir
© Mathieu Golinvaux/ Le Soir

La sécurité renforcée suite à l’attentat de la veille n’a pas entamé le moral des 50.000 personnes bien décidées à passer du bon temps, mercredi soir sur le plateau du Heysel. La chaleur étouffante durant les concerts électro-pop des Anglaises Lyves et AlunaGeorge a cédé la place à une douce nuit pour l’arrivée sur scène de Coldplay sous les coups de 21 heures. La setliste de l’an dernier n’a pas changé et c’est donc toujours sur l’air de « O mio babbino caro » (extrait de Gianni Schicchi de Puccini) qu’arrive le groupe. Ce qui a dû faire grand plaisir à la reine Paola accompagnée de sa fille la princesse Astrid et de ses enfants (Amadeo se chargeant du ravitaillement en bières !)… Tout comme les moments où Chris Martin exhibait le drapeau tricolore.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct