RD Congo : pourquoi le Nord-Kivu reste en proie aux flambées de violences

RD Congo : pourquoi le Nord-Kivu reste en proie aux flambées de violences

Longtemps menacée par des groupes islamistes, Beni, au Nord-Kivu, vit à nouveau dans un climat de panique : durant la nuit, des groupes de combattants lourdement armés ont pénétré dans la ville, progressant du sud vers le nord. A 6 heures du matin, ils ont attaqué les positions de l‘armée gouvernementale à Kalau, à 10 km du centre-ville. Une heure plus tard, ils envahissaient le quartier Rwangoma, puis à 8 heures, au moment de l’ouverture des bureaux, ils atteignaient le cœur de la ville, au niveau de la mairie. A Kalau et à Rwangoma, les Forces armées congolaises ont réussi à repousser l’assaut mais au centre-ville, la situation est demeurée confuse et des civils ont été victimes des échanges de tirs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct