C’est trop souvent Nishikori qui pleure

Touché à la hanche, il n’a pu disputer que 5 jeux (2-3) contre le Russe Khachanov à Halle.
Touché à la hanche, il n’a pu disputer que 5 jeux (2-3) contre le Russe Khachanov à Halle. - Reporters

Cette fois, c’est la hanche gauche qui a lâché le Japonais après seulement 35 minutes et 5 jeux contre le Russe Khachanov sur le gazon allemand. L’an dernier, il avait quitté Halle en se tenant les côtes et, en 2015, c’est un problème à la jambe gauche qui l’avait poussé à l’infirmerie. Ce triptyque décevant illustre malheureusement bien les bas qui clouent chaque fois au sol la carrière de Kei Nishikori. Car le phénomène japonais dont on dit souvent qu’il joue au tennis comme sur une console de Nintendo, tellement il est explosif, vif et rapide, est plutôt abonné aux « hauts » lorsque son corps en cristal le laisse en paix.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct