André-Pierre Puget, le député «J’existe» qui veut ressembler aux autres

Edition numérique des abonnés

Jeudi matin en déboulant en commission d’enquête sur Publifin et en saluant André-Pierre Puget, le député socialiste Patrick Prévot a provoqué un éclat de rire général : « Bonjour, Monsieur le ministre ! » a-t-il lancé à l’adresse de celui qui siège comme indépendant au parlement wallon. Il a en effet déserté les rangs du Parti Populaire (PP) de Mischaël Modrikamen, la bannière sous laquelle il a été élu en 2014 dans l’arrondissement de Liège. A la surprise générale, faut-il le dire : 5,27 % pour le parti de « droite-droite », mais 5.639 voix de préférence, un score comparable à ceux de personnalités reconnues comme Maurice Mottard (PS), Philippe Henry (Ecolo) et Benoît Drèze (CDH).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct