Un mandataire politique doit-il démissionner dès qu’il est soupçonné?

Armand De Decker. © Photo News.
Armand De Decker. © Photo News.

Pas encore jugé, mais déjà condamné ? La présomption d’innocence, érigée en vertu cardinale dans nos Etats de droit, n’a-t-elle pas droit de cité sur la scène politique ? En France, l’un des proches de François Bayrou, furtif ministre de la Justice, a dénoncé « l’ère de la présomption de culpabilité » dans laquelle nous baignerions désormais.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct